CommArt International Spin-off Université Hasselt

Concept didactique

                       Notre concept didactique d’e-learning

 

 

                                                               



Le “Sablier CommArt©” représente le concept didactique développé par CommArt. Il constitue le fil rouge de ses modules e-learning. Sa forme typique figure la progression systématique, de nature logique aussi bien que pragmatique.

Toutes les phases de la progression sont influencées, voire imprégnées de la culture communicative de la langue-source.

 

1 Compétences réceptives (écouter - lire)

La première phase concerne la compréhension de conversations et de textes authentiques légèrement adaptés au cas où les fautes faites dans la réalité (ce qui est normal aussi chez les locuteurs natifs) dérangeraient trop.

L’unité commence toujours par quelques questions portant sur la compréhension globale, donc le contenu general ou les principes généraux. Ensuite, on entre plus en détail. Au moment où les apprenants peuvent prouver qu’ils ont compris chaque détail et toutes les nuances (chose essentielle par exemple en cas de plaintes, de divergences d’idées, de discussions), on se servira de la langue-cible pour s’exprimer.  De cette façon, on évite que les apprenants mémorisent sans véritablement comprendre tout élément de ce qu’ils disent (un des nombreux avantages de l’approche contrastive en cas d’apprentissage en autonomie).

 

2 Compétences productives (parler en interaction/dialogue - écrire)

Nous commençons par le vocabulaire, suivi des groupes de mots (collocations), ensuite la phrase '(syntaxe) et nous finissons par le document complet / le dialogue complet et sa structure (discours).

Au niveau de la phrase ou des formules figées ou formules de politesse, une attention particulière est accordée à la pragmatique et aux différences culturelles entre la culture-source et la culture-cible (cet aspect n'est pas toujours éclairé explicitement, mais il revient implicitement dans les exercices). En effet, le langage est imprégné de la culture. Par exemple, les Français 'utilisent' le français d'une toute autre façon que les Québécois et cela dépasse largement le niveau du vocabulaire.

Langage explicite ou implicite, allusions dans les formules de politesse (ou leur absence) ne sont que qelques exemples de différence culturelles mesurables.

Pour plus d'information sur l'impact de la culture sur le comportement verbal et non-verbal, nous renvoyons aux recherches menées par CTL-UHasselt dans le domaine de "cross-cultural research".

 

Publications dans le domaine de la "cross-cultural research" (CTL-Universiteit Hasselt, BE)

 

En visitant notre site, vous acceptez l'utilisation des témoins (cookies). Ces derniers nous permettent de mieux comprendre la provenance de notre clientèle et son utilisation de notre site, en plus d'en améliorer les fonctions. Masquer ce message En savoir plus sur les témoins (cookies) »